A propos…

ADN de l’Orchestre Cucurbital :

Cet ensemble instrumental inédit voit le jour, en 2013, à partir du fruit d’une récolte étonnante. Trois musiciens lunaires, Henri-Charles Caget, Valérie Dulac et Gwénaël Bihan sont alors en résidence à la Cité de la voix à Vézelay. Après deux années de conception, de fabrication et la contribution de différents luthiers (Pierre-Alexis Cabiran, Bernard Pascal, Jeff Barbe, Damien Bardonnet), ils débutent leurs premières expérimentations sur des instruments d’origines « végéto-cucurbitale ».

Pour ce projet hors normes, c’est la calebasse qui a inspiré Henri-Charles Caget, concepteur, directeur artistique et percussionniste de l’ensemble.

Subjugués par ces nouvelles sonorités d’ailleurs et d’un autre temps, découvrant à chaque instant la poésie qui se dégage de ces instruments si singuliers, l’ensemble part alors à la conquête de différents univers :

  • En collaborant avec plusieurs compositeurs contemporains : Robert Pascal, Jean-François Estager, Laurent Grappe et Xu Yi.
  • En allant à la rencontre du monde anthropocène: http://xuyi.fr/enregistrements/32
  • En parcourant les campagnes, donnant de nombreux concerts dans des lieux uniques et des festivals originaux: Au Parc de le tête d’Or, dans le Vercors, à Cluny, dans le Beaujolais au parc de la tête d’Or, à Saint Junien, à Sainte Croix en Jarret, dans le Vercors, à Cluny, à la Taverne de Dada de Saint Romain au Mont d’Or…
  • En illustrant la musique d’un conte « L’ogre et la pie » écrit et interprété par Françoise Danjoux pour un projet d’écriture « Je rêve que… » à l’Ehpad de Couzon au mont d’Or.
  • En participant à une performance musicale et dessinée improvisée à Régny avec Carole Chaix, créatrice de la pochette de notre album.
  • En élaborant un répertoire , aujourd’hui gravé sur leur dernier CD « Calebassa ».
Trio courges

A la fois fruit comestible, outils domestique, objet rituel, substance médicinale ou objet sonore, les courges intriguent, déroutent, fascinent par leur qualités naturelles. Leurs coques séchées si robustes constituent un matériau imputrescible, étanche et d’une grande résistance permettant les usages les plus audacieux, les idées les plus folles… comme celui de créer un orchestre cucurbital !

De la graine à l’instrument, vents, cordes et percussions sortent de terre pour nous apprivoiser et nous ré- apprendre à respirer, improviser, interpréter sur tout type de mélodies du monde et d’ailleurs.

Ainsi le rêve devient réalité.

A leur écoute, elles savent nous procurer bonheur, apaisement, bien-être et calme intérieur.

Comme des lunes changeantes, les courges nous permettent de construire leur silence.

Comme le ciel entoure la terre , et les chants lointains vont et viennent au rythme des marées, elles nous invitent au voyage.

Prenons en de la graine…

« Entrer dans le coeur du son, comme pénétrer le corps du temps » HC Caget