D’où viens-je, où vais-je, où Courges ?

Spectacle en cours de création pour l’automne 2021.

Les protagonistes :

  • Valérie DULAC : Cordes cucurbitales
  • Henri-Charles CAGET : percussions cucurbitales 
  • Gwénaël BIHAN : vents cucurbitaux 
  • Françoise DANJOUX : texte
  • Claire TRUCHE : mise en scène
  • Jean-Christophe DESERT : son et design visuel

Aujourd’hui, les Courges sont mûres (!) pour mettre en scène un conte végéto-cucurbital pour petits et grands.

Il s’agit d’imaginer une forme de concert-conté intemporel qui mettrait en valeur le caractère à la fois mystérieux, méditatif, festif et dansant de ces végétaux mais aussi de vivre un temps de création, au son de leur histoire.

Thème du spectacle :

Au travers de légendes anciennes, les Courges racontent l’histoire de notre monde et de l’humanité. Pourtant, elles sont amenées à disparaître, victimes des bouleversements sociaux, économiques et environnementaux.

C’est alors un autre regard sur l’environnement et un équilibre social bouleversé.

Elles sont toujours là, comme des émetteurs sonores de messages lointains. Elles sortent de terre et communiquent avec nous pour révéler des musiques d’ici, de là-bas et d’ailleurs.

Il suffit simplement de fermer les yeux quelques instants pour se laisser porter par les sons de ces végétaux parfois capricieux qui ont encore quelques secrets à nous révéler.

Les trois Courges vous plongent, au travers de leur parcours dans un monde imaginaire comme si elles suggéraient l’après « Anthropocène ».

Ce qu’elles racontent nous ramène à notre philosophie première : être simplement là, ensembles, et profiter de l’instant avec ce que l’on est et ce que l’on a. Voir, écouter, sentir, ressentir pour comprendre avant d’apprendre.

« Alors, tous à vos sens car, sans le spectacle de ce soir, celui de demain n’aurait jamais été celui qu’il sera (…) Que l’âme des sons nous invite à dévoiler la mémoire de demain. » HC Caget

A propos de la musique :

En ce qui concerne la musique, c’est une création de l’ensemble, inspirée de monodies anciennes, du monde, et traditionnelles. On y retrouvera les couleurs enivrantes des instruments Cucurbitaux accompagnés de rythmiques répétitives et telluriques.

Un travail de paysages sonores Audionumérique augmentera les orchestrations de l’ensemble qui ne se privera pas d’encadrer l’écriture, d’improvisations méditatives.